Twitter, deuil fail.

Twitter, deuil fail.

joke

Twitter n’a décidément que deux maîtres : le scoop et le LOL. La soirée d’hier, durant laquelle nous avons appris le malaise, puis les morts de Michael Jackson, a vu traverser le meilleur et le pire de ce que Twitter peut donner.
J’en suis sorti comme après une montagne russe, à la fois excité et la gerbe aux lèvres.
(suite…)

Un peu de poésie.

Un peu de poésie.

“- Comment HenryMichel peut créer ce genre de merde [lien de ma carte twitter] ?
– Ouais, c’est de la merde…manque plein de trucs
– Au cas où vous comprendriez pas. Je ne disais pas que les autres trucs de HenryMichel ne sont pas des merdes, mais celui-ci est encore plus merdique que les autres !”

lu sur twitter

Free Hugs.

Plus tard dans la soirée j’ai tapé l’adresse “www.dumbworld.net”, c’était un site de warez il y a une éternité de cela, et par pure curiosité morbide je voulais voir ce qu’il devenait.
Mais malheureusement le site me pointa sur ce genre de pages que l’on connait tellement qu’elles sont presque intégrées dans notre système nerveux, ces pages zombies de parking pour noms de domaines  :

dumbworld

J’allais abandonner, accepter une fois de plus dans cette journée confuse la déception et la procrastination.
Mais j’ai refusé.
J’ai relevé la tête et puis j’ai porté un oeil nouveau sur cette page à la con. A force de la voir on ne la regardait plus.
Elle qui peuplait des milliers de pages webs à travers le monde, des pages souvent synonymes d’impasses, elle dont la photo était coincée entre des colonnes glauques et au lexique opportuniste, elle gardait le sourire et la fraîcheur.
C’était peut-être la jeune femme la plus regardée au monde, et à la fois celle qu’on regardait le moins.

J’ai voulu connaitre son prénom. Voilà, ma seule mission a été de connaitre son prénom. J’avais besoin de cette victoire-là.

J’ai fait un screenshot de la page, j’ai recadré la photo, et me suis servi de tineye.com, si vous le connaissez pas c’est un excellent moteur de recherche inversée. Vous uploadez une photo, et il vous retrouve toutes les occurrences de cette photo sur le web.

tineye
Il y eut 238 réponses pour la jeune fille au sac à dos noir. Cela ne m’a pas semblé beaucoup au final, vu le nombre de fois que ce site m’était apparu ces deux dernières années sur Internet. Anyway.
Une des réponses obtint toute mon attention. C’était le site iStockphoto, auquel l’hébergeur avait surement acheté la photo de notre backpack girl. L’adresse est là.

istock

Déjà ce fut une petite victoire en soi. Car la Backpack Girl s’anima soudain, en d’autres positions, d’autres sourires. Sans sac à dos, puis munie d’un portable, vivant sa vie de jeune étudiante pleine d’avenir et croquant la vie à pleine dents.

Formidable, istockphoto me révéla le nom du photographe, Dustin Steller.

Sur google, Dustin est facilement trouvable. C’est un photographe de mariage et de portraits respecté dans la région et qui semble travailler beaucoup.
Dustin semble être à cheval sur les copyrights donc je ne montrerai pas de photos, mais l’adresse de son blog est ici : http://stellerphoto.com/blog/

Dustin est de Kansas City. De nombreux couples “can’t wait” de se faire photographier par ses soins le jour J.
Je ne suis pas expert en photographie comme certains de mes fans, mais mon avis (car j’ai un avis sur tout) c’est que ces photos mon gars, elles sentent l’amérique à plein nez.

Elles sentent successivement les milliers de mariages U.S vus à la télé dans les séries , la belle allée, les fleurettes, la blonde mariée à la french manucure un peu outrancière, le beau père sévère mais correck avec la peau bien tannée, les cousins gentiment débiles qui font de trucs virils avec les canettes de bière, mais assurent grave en barbecue le Dimanche, on y voit aussi un peu de The Sopranos, de The Wire,  et les moments familiaux captés par Dustin ont cette naïveté angélique et un peu obèse – bref typiquement américaine –  que je trouve très poétique.

Quid de la demoiselle ? Là, j’eus un peu de chance. En me baladant dans la galerie flickr de Dustin, je suis tout simplement tombé sur une série assez récente et spécialement dédiée à la jeune femme, toujours aussi blonde, toujours aussi américaine, plus vieille de quelques années, on sent peut-être qu’entre temps elle a vu le loup, mais nous la voilà cette fois-çi embellie et un chouilla assombrie par une maturité durement obtenue à coups de chagrins d’amours et d’examens réussis.
Non content de la voir, j’obtiens son prénom. Elle s’appelle Hannah, et c’est la soeur de Justin.

Je m’arrêterai là sur l’enquête publique, mais une courte visite sur Facebook, plus précisément sur le profil de Dustin, permet de retrouver Hannah, mariée cette fois, à un garçon qui semble très bien, sportif et souriant, et avec lequel elle semble heureuse.
Peut-être que Dustin a photographié ou photographiera leur mariage un jour, qui sait.

Maintenant, quand je tomberai à nouveau sur cette page d’erreur, j’aurai de tendres pensées pour Hannah, qui a grandi, et vit paisiblement sa vie d’American woman sous le soleil du Kansas.

Avis-Sur-Trend : Jay-Z, Hot97 et D.O.A

Avis-Sur-Trend : Jay-Z, Hot97 et D.O.A

snapjayz

Les Trending Topics de Twitter m’obsèdent régulièrement. Le fait que Twitter les ait mis en homepage a redonné toute sa classe à la page www.twitter.com, dont je suis un puriste et un fidèle adepte pour écrire mes twits, n’ayant jamais vraiment accroché à twhirl, seesmic desktop, et autres.

Je n’aime pas leur taille, leur étroitesse, leurs auto update couinantes. J’aime udpater moi -même manuellement, pas besoin d’eux. C’est comme un truc qui vous enlèverait les crotte de nez sans votre intervention. Ca rendrait la vie et les feux rouges très tristes.

Et puis j’aime être happé par le courant de la public timeline, de la racaille du non filtré, de la baïne des mots qui comptent au temps t.
J’ai quelquefois entendu des amis moquer le fait que je suive plus de 2000 followers, prétextant la chasse au follow back et l’électoralisme, mais c’est faux. Oui, il est tout à fait possible de suivre plus de 2000 personnes sur twitter, c’est franchement pas plus dur que de suivre 200 personnes, honestly. Et je serais malade à l’idée de manquer le moindre twit, calembour ou blagounette, la moindre breaking news, la moindre photo de paquerette twitpiquée.

Quand je me décide de faire un tour sur twitter pour décompresser au boulot, c’est comme plonger sa tête dans un gigantesque seau d’idées, d’instants t et de news.

Bref. Les twitter trends. J’ai décidé de poster régulièrement sur les twitter trends du jour , du moins, celles qui m’intéressent et qui ne vous parleront pas forcément au premier coup d’oeil.
Sur la liste screenshotée de ce Dimanche soir 19h00, nous allons nous pencher sur Jay-Z et Summer Jam, qui ont un lien.

(suite…)

La Chronique Web 2.0 de Jean-René Craypion (ep 8)

La Chronique Web 2.0 de Jean-René Craypion (ep 8)

Jean-René Craypion est (ou était ?) consultant Web 2.0 pour la société Praxis DaD (Développement Action Doubs).

Séparé, deux enfants, 47 ans mais très sportif, JRC est LE gourou du web 2.0 dans son département – une vraie success story puisqu’il y a deux ans encore, Jean-René ne connaissait pas Internet .
Cette semaine, Jean-René monte en puissance, comme jamais auparavant.

(suite…)

consequat. risus sed felis risus. venenatis, Donec vulputate, ante.