Avis-Sur-Trend : Jay-Z, Hot97 et D.O.A

Avis-Sur-Trend : Jay-Z, Hot97 et D.O.A

snapjayz

Les Trending Topics de Twitter m’obsèdent régulièrement. Le fait que Twitter les ait mis en homepage a redonné toute sa classe à la page www.twitter.com, dont je suis un puriste et un fidèle adepte pour écrire mes twits, n’ayant jamais vraiment accroché à twhirl, seesmic desktop, et autres.

Je n’aime pas leur taille, leur étroitesse, leurs auto update couinantes. J’aime udpater moi -même manuellement, pas besoin d’eux. C’est comme un truc qui vous enlèverait les crotte de nez sans votre intervention. Ca rendrait la vie et les feux rouges très tristes.

Et puis j’aime être happé par le courant de la public timeline, de la racaille du non filtré, de la baïne des mots qui comptent au temps t.
J’ai quelquefois entendu des amis moquer le fait que je suive plus de 2000 followers, prétextant la chasse au follow back et l’électoralisme, mais c’est faux. Oui, il est tout à fait possible de suivre plus de 2000 personnes sur twitter, c’est franchement pas plus dur que de suivre 200 personnes, honestly. Et je serais malade à l’idée de manquer le moindre twit, calembour ou blagounette, la moindre breaking news, la moindre photo de paquerette twitpiquée.

Quand je me décide de faire un tour sur twitter pour décompresser au boulot, c’est comme plonger sa tête dans un gigantesque seau d’idées, d’instants t et de news.

Bref. Les twitter trends. J’ai décidé de poster régulièrement sur les twitter trends du jour , du moins, celles qui m’intéressent et qui ne vous parleront pas forcément au premier coup d’oeil.
Sur la liste screenshotée de ce Dimanche soir 19h00, nous allons nous pencher sur Jay-Z et Summer Jam, qui ont un lien.

(suite…)

Coup dur pour le rap kreyol

Coup dur pour le rap kreyol

On peut difficilement imaginer ce que représente le groupe de rap kreyol Barikad Crew pour le peuple et la jeunesse Haïtienne. Un collectif engagé et enragé à la Wu-Tang, sanguin et revendicatif, brandissant haut les oripeaux du quartier de la rue Nicolas à Port-au-Prince. Traitant dans un album unique de thèmes chers à la jeunesse Haïtienne, trainant derrière eux des anecdotes sulfureuses, des rivalités de foulard, des clashs artistiques, bref, un gros groupe de rap né dans la pauvreté fière et jamais désespérée.

barrikad crew

Le 15 Juin dernier, le groupe revient d’un concert au Club Olympia en Plaine, au nord de la capitale. Ils sont en route pour une nouvelle session, dans les locaux de Radio Caraïbes, par la route de l’aéroport.

La BMW de tête, roulant à vive allure, sort de la route, percute un muret, éjecte un des chanteurs du BC 10 mètres plus loin.Elle vient ensuite s’écraser dans le fossé bordant la chaussée, près d’un pylone électrique.

Rien ne pourra sauver les trois membres du groupe encore dans la voiture et leur pote qui conduisait. Surtout pas les pompiers, qui n’arriveront que deux heures plus tard.

Trois chanteurs du BC, Jean Walker Sénatus (Papa Katafalk), Junior Badio (Dejavu), Johnny Emmanuel (Dade), le batteur et percussioniste Wilderson Magloire, et le conducteur Guichard Labranche périssent carbonisés dans l’accident.

A l’Haïtienne, la foule entière entoure les lieux de l’accident. Beaucoup sont en pleurs. Les photos et images de ce qui reste du véhicule font la une des journaux.

Le lendemain du drame, la petite amie de K-tafalk, Nathalie Bertrand (24 ans) se tire une balle dans la tête.

Le 19 Juin, jour de la fête de la musique, des milliers de Haïtiens se donnent rendez-vous au Kiosque Occide Jeanty à Port-au-Prince, pour pleurer les disparus. Des personnalités dont Wyclef Jean, protecteur emblématique du rap Haïtien, rendent hommage au groupe.

On peut ne pas accrocher au rap kreyol quand on ne l’est pas, ou quand on est bercé depuis des années aux prods léchées provenant des U.S ou de la métropole.
Je ne suis pas un grand connaisseur, mais au visionnage de cette video du BC, je me dis quand même qu’il y a des messages et des colères plus authentiques que d’autres. Je ne parlerai ni du deuil, ni des raisons réelles de l’accident,  ni de la peine, car là-dedans il n’y a pas de gradation, ni de vérité tout à fait immaculée.

Zemanta Pixie
nunc tempus id massa velit, elit. ultricies ante. nec non