“UN BADAUD- Bon jusque là j’aimais bien votre blog, mais là ça fait deux posts de suite qui sont un peu olé olé, d’abord les twitergasms, ensuite les looners, ces gens qui sont fétichistes des ballons de baudruche, ça devient un peu exagéré.
HENRY MICHEL- Non non, d’abord regardez la tag cloud , il y a très peu le mot sexe, c’est juste un hasard, que je poste deux fois de suite sur le sujet , et puis il fallait vraiment que je parle des looners, juste après le jump réservé à un public averti.”

\
“Chéri, je viens de voir passer quatre hommes
en maillot de catch sur un cornichon gonflable”

Les looners
Oubliez les vulgaires fétichistes ultraclassiques, fans de collants, pieds dans la boue, combis en latex, stilettos, chandelles et autres coups de fouets dans la gueule. Faites place aux looners, contraction de ballooners, autrement dit fétichistes des ballons de baudruche.

Ces grands enfants vouent un culte démesuré au ballon de baudruche, son apparence ,son odeur, son bruit, la tendre évolution de l’état flasque à l’état gonflé, rebondi, lisse, mou et tendu à la fois. Le gonflage reste pour eux un passage obligé, un moment solennel, par une femme ou un homme (il y a des looners heteros et des looners gays). C’est une fois le ballon, énorme si possible, bien gonflé, que les gouts des looners semblent diverger et causer de grands débats philosophiques.

(cc)-by-nc-sa by nellee100

Poppers et Non-Poppers
Les Looners Poppers ne conçoivent le fétichisme de la baudruche comme accomplie qu’une fois le ballon éclaté.
L’éclatement en soi, le popping, est un art pouvant s’accomplir par de multiples techniques, aussi documentées et chorégraphiées que des tricks de skateboard : le plus célèbre, le “blow to pop” ou B2P (éclatement par soufflage), le “bum pop” (éclatement par assoyage), le “shotgun pop” (éclatement par balle de fusil à distance raisonnable) ou encore tout “sharp object pop” (éclatement contendant) à l’ongle, ou talon aiguille, épingle à cheveu, cigarette et j’en passe.
Pour une liste iconographique exhaustive et malheureusement interdite aux mineurs à cause de quelques thumbnails, c’est ici sur loonervision, le portail des amoureux du loonisme.

Les Looners “non poppers”, vous l’aurez compris, sont eux de grands tendres. Ils sauvent leur ballon, pratiquent un art du noeud fascinant de dextérité, et s’adonnent ensuite à des jeux de frottages très sonores, frôlant parfois l’admission en asile psychiatrique.

Ellipse et métaphore
Au risque de décevoir, non, je ne suis pas un looner. Du tout. J’ai parcontre été fasciné par la documentation à ce sujet. Il existe certes un certain nombre de sites de looners mélant aux manipulation du ballon de la pornographie, mais aussi d’autres documents beaucoup plus abstraits, ou aucun acte explicite n’est représenté, se cantonnant juste par exemple au soufflage de ballon, faits par des looners pour des looners.

L’acte sexuel est inexistant dans ces vidéos, mais à la fois terriblement présent, dans la gestuelle, les matières, les bruits, les gestes, et l’ambiance.

Regardez par exemple cette vidéo de Jaimy Looner, qui semble être une starlette de la discipline. 100% SFW, pas le moindre élément de nudité ou de pornographie. Pourtant, son attitude, ses articulations laissent penser qu’elle s’adonne dans cette voiture à un acte répréhensible et osé. Marrant, non ?

Poésie et esthétique du loonisme
Il y a quand même des éléments de métaphore très poétiques dans tout ça. Une turlute se dit entre autres en anglais “blow job”, ce qui signifie littéralement “travail de soufflage”. D’abord à l’état flasque, le ballon gonfle suite au travail de soufflage. C’est une action orale et manuelle. Une fois gonflé, le ballon est rebondi et malléable comme un corps généreux. Un ballon est également très éphémère, son existence est comptée, à l’image des plaisirs physiques.

Quelques liens (que j’interdis par principe de précaution aux mineurs, même si y’a rien de méchant) :
– Balloon Buddies, le forum des looners du monde entier.
Vintage Baloon Fetish Erotica, qui nous montre que le loonisme remonte à longtemps.
Looners blog, le blog des looners.

in mattis quis elit. luctus suscipit