Si vos séries viennent de s’achever, et qu’en attente des démarrages estivaux vous recherchez ardemment de nouvelles choses à voir, Luther, série de la BBC feat. Idris Elba (Stringer Bell dans The Wire), est une pioche énorme. Allez-y les yeux fermés. La Saison 2 commence incessamment sous peu.

Il ne faut pas pitcher, ce serait réducteur. Aussi réducteur que résumer The Wire en une série policière dans laquelle des policiers arrêtent des trafiquants de drogue.
A ce petit jeu, disons que Luther est un inspecteur de la crim’, plutôt violent et caractériel. Qui vient de se faire larguer, plutôt méchamment. Et qui a affaire à des tueurs, plutôt en série.

[HTML1]

Saison à l’anglaise, 6 épisodes. 6 épisodes, 6 méchants remarquablement écrits, cruels, dur à chopper. Des acteurs superbes. Idris Elba quant à lui, colossal – bien qu’à mon sens toujours un peu surestimé – son perso de Stringer Bell a un côté intellectuel que l’acteur n’a pas vraiment quand on l’entend parler en ITW. C’est la valeur ajoutée des scenarios. Comme Joel Mc Hale qui joue Jeff Winger dans Community d’ailleurs. On s’attend à le voir aussi cool que dans la série, le type n’est pas drôle du tout dans la vraie vie. Son émission The Soup! sur E est même assez consternante. Au contraire de Donald Glover, lui vrai talent comique.

Bref. Idris Elba joue avec efficacité de la force qu’il dégage, toute en retenues/explosions, et a même parfois des airs Stalloniens.
C’est une série immanquable, impeccable, qui arrive d’une trame de polar basique à dégager de nouveaux rapports de force entre gentil et méchant, et qui parvient à réinventer, après Dexter, après The Shield, après 24h chrono, un nouvel anti-héros qui déchire.

Trailer de la S2.

[HTML2]

Allez-y de ma part. Je rembourse si vous n’êtes pas satisfait.

venenatis, Curabitur luctus et, dolor. adipiscing commodo sit lectus Aliquam dapibus