Un troisième et dernier épisode mettant en avant Jeffrey Lewis, Jeremy Jay, The Wave Pictures. Sur l’ensemble des trois épisodes, beaucoup de belles choses et de bons moments.
Seul manque assez flagrant qui me choque un chouilla, l’absence assez inexpliquée de Get Back Guinozzi de la série. J’espère qu’ils ne sont pas victimes de leur 50% de localitude (d’ailleurs l’autre artiste local, Newfoundland, ayant joué sur la plage avant Dent May, n’est également pas cité)  – et que l’oubli est du à un problème technique lors de la prise d’images.

[HTML1]

dictum commodo fringilla at eleifend Curabitur id, neque. accumsan felis