Ce Vendredi soir, d’habitude fort creux pour ce genre d’activité, il y eut du loltoshop de qualité.
Comme tout bon loltoshop, il a excité ceux qui y ont participé – occasionnant d’ailleurs toujours une sorte de gueule de bois du LOL le lendemain, de type “bon OK, c’était drôle mais pas à ce point là non plus”.

Comme tout bon loltoshop, il a énervé ceux qui n’y étaient pas. C’est pour cette raison que j’ai personnellement haï #jeansarkozypartout. Des noms d’oiseaux circulèrent d’ailleurs sur les auteurs de #lenouveauchucknorris : nous n’avons pas de vie sociale, nous sommes soit vieux, soit provinciaux, soit handicapés, soit tout à la fois, pour avoir eu autant de temps à tuer un vendredi soir. Si cela n’avait pas été vrai, ç’eut été blessant. Mais c’était vrai.

Comme tout bon loltoshop, il n’a duré que quelques heures.

Et comme tout bon loltoshop, il a tapé sur une fierté nationale – en l’occurence, ce soir-là, Loïc Le Meur.

C’est suite à un article un peu léger du Post, euh bref, c’est suite à un article du Post que la blague est née : Loïc révèle avoir fait despammer Frédéric Lefebvre de Twitter en passant un petit coup de fil à ses potes du siège. De fil en aiguille, une sorte de Loïc surpuissant en mesure de sauver l’humanité d’un coup de fil vit le jour en même temps qu’un hashtag : #lenouveauchucknorris.

Le reste fut loltoshoppades séquentielles (A->B->C) et koulechoviennes (A/B/A’), dont certaines me firent énormément rire, morfondu dans ma vieillesse, à l’aube de mes 31 ans. We are KGB a parlé de ce loltoshop de manière un petit peu plus solennelle. Tout comme #jeansarkozypartout ne le fut pas, #lenouveauchucknorris n’est pas un mème. Un jour je donnerai ma définition à moi du mème, la j’ai un peu la flemme, mais un mème doit planter plus profondément ses racines dans la culture collective pour être qualifié ainsi.

Afin de m’assurer que tous les auteurs soient reconnus dans ce hall of fame, j’ai décidé de linker directement vers les pages twitpic et yfrog des meilleures contributions. J’espère que cela ne sera pas trop contraignant pour vous. Mais ça vaut le coup. Voili :
Snoop http://twitpic.com/s5if1
Laurence Ferrari http://twitpic.com/s88j9
Evolution de l’homme http://twitpic.com/s5zxl
Le tombeur malouin http://twitpic.com/s5p1q
Stagueve du 38 http://twitpic.com/s5f7s
Reconstruction http://twitpic.com/s7ser
Rollex http://twitpic.com/s60qz
Présidents US http://twitpic.com/s5ww0
Téléthon http://twitpic.com/s5ole
Désirs d’avenir http://tweetphoto.com/5837392
Henry Michel’s timeline http://twitpic.com/s5u3k
Merci Charlize http://twitpic.com/s5s7h
Polanski http://twitpic.com/s5rpt
DBZ http://twitpic.com/s5qh8
Culture http://twitpic.com/s5p62
Baron Cohen http://twitpic.com/s5oaj
Yeaaaah http://www.monsieurlam.com/wp-content/2009/12/loic-ign.jpg
Lefebvres http://twitpic.com/s5na5
Hashtags http://twitpic.com/s5m19
Windows http://twitpic.com/s5lqr
Story of laly http://twitpic.com/s5k8e
Sean Penn http://twitpic.com/s5jms
Dati http://img160.yfrog.com/i/tlhv.jpg/
Domenech http://twitpic.com/s5hpc
Equipe de France http://twitpic.com/s5hdw
Britney http://twitpic.com/s5gvv
Michael Jackson http://twitpic.com/s5dy4
Ecologie http://twitpic.com/s5dam
Xzibit http://twitpic.com/s5cb3
Barney http://twitpic.com/s5etz
Caprio http://img50.yfrog.com/i/1pv.png/
Presidents FR http://twitpic.com/s59rz
Femmes http://twitpic.com/s5aal

polo

Polanski dit merci.

Cyrille de Lasteyrie, un des premiers web loleurs français, et François de Rochebouët, a.k.a @vinvin et @mrboo sur twitter, viennent de sortir le livre “Vie de môme”, recueil des soumissions des internautes sur le site “Vie de môme” créé par François (le titre est un amusant hommage au mythique, et pour le coup vrai mème “Vie de merde“, de Maxime Valette, dont il existe aussi un livre).

Ce type d’initiative est à saluer mais me fait m’interroger sur le flou artistique qui règne dans ce qui est de l’ordre du LOL sur internet et les droits d’auteurs. D’un point de vue de “la communauté”, thème abstrait s’il en est, n’est-ce pas un petit peu sec ? Quelle a été l’attitude des “auteurs” vis-à-vis des autres auteurs, les propres visiteurs de leurs sites respectifs, et la sortie du livre. Est-ce que cela été dur à gérer ? Ou pas géré du tout ?
Les deux cas cités, VDM et VDM, ne sont ni illégaux, ni à proprement parler immoraux, car j’imagine que dans les CGU du site, il est mentionné que ce que vous y lâchez est susceptible d’être publié ou utilisé commercialement. En plus, il ne s’agit que de texte, et de concepts assez propres aux auteurs, ils n’ont volé personne.

Cependant, de l’autre côté du spectre, les mèmes graphiques, oeuvres intellectuelles qui se caractérisent justement par leur source collective et le flirt anarchique qu’elles entretiennent avec la légalité, sont des adolescentes indisciplinées qui doivent rester dans leur écosystème : l’espace public, et gratuit.
Je ne vous parle pas des loltoshops, qui n’ont de brillant et de drôle que leur multitude d’auteurs, leur aspect ready made, canaille et éphémère. Je vous promet que je ne sortirai jamais de livres “les 100 meilleurs Loltoshop”, aux éditions du Rire, pour Noël 2010 ((Préface de Vincent Glad)). Et bon courage à celui qui s’y lancera, aussi bien pour les ayant-droit des photos originales, que pour les parodistes.

Le creuset 4chan va plus loin avec cette glorification de l’auteur anonyme. Pas de dangers, pas de représailles, donc aucune censure sur l’humour et les productions, mais également, et on n’en parle plus rarement, pas de lauriers. Et si un des auteurs des mèmes les plus célèbres de ces deux dernières années était l’un d’entre nous ? Un français ?
C’est une sorte de  sacrifice de la fama pour l’amour du LOL, un geste gratuit et magnifique, ou l’individualité s’estompe pour rejoindre un collectif, où plus aucune valeur morale, religieuse, politique ne compte. Elles s’écartent toutes pour laisser passer, dans son manteau d’hermine, l’humour, qui est le vrai gagnant dans l’histoire.
Mais ces légers flirts que commence à pratiquer l’édition, la télévision et la publicité risquent de produire exactement l’effet inverse : au lieu de valoriser la création web, elle tente de la formater, de la normaliser, et, à défaut de la contrôler, l’induire dans un certain type de contenus, et un certain type de cibles. A ce rythme, dans un an, Pedobear sera dans une pub Renault.

Cette dérive serait dommage, car dans le monde d’aujourd’hui il y a peu de trucs cools, gratuits et bon enfant, et un vendredi soir ou l’handicapé, le vieillard et le no-life se marrent autour d’une photo de Loïc Le Meur, ça mange pas de pain mais c’est priceless. Et c’est surtout sponsorisé par exactement personne.

consequat. ante. dictum leo. Phasellus commodo Curabitur velit, justo Donec eget neque.