“- Toujours pas de nouvelles de Taeschen, Berthier ?
Demandez peut-être à Mellurin de la Cogitram – ma belle-soeur joue au badminton avec sa femme. Dites que vous venez de la part d’Astrid. Mais ne le dites pas avec une voix trop équivoque, car il y a une autre Astrid dans son entourage qui, elle, pratique l’échangisme, et qui le rejoint chaque été avec son mari dans leur maison du Cap d’Agde.
Adoptez donc un ton plutôt “badminton” sinon vous êtes bon pour la partouze, Berthier.”

amet, porta. eleifend sit suscipit mattis Aliquam commodo libero. dapibus accumsan