J’aime Malkmus

Monday, June 16th, 2008

J’ai un avis sur Stephen Malkmus.
C’est mon artiste/musicien/chanteur rock préféré je pense, j’en adore beaucoup d’autres, mais j’envie Malkmus à bien des égards, il est cool, détaché, peut être trés rock’n'roll en étant propre sur lui, vit avec sa femme et bambin à Portland, n’a jamais, même lorsqu’il était leader du groupe Pavement, dégagé l’image sulfureuse habituelle. Il n’a jamais eu de look (bien qu’un non-look est un look), il est nonchalant et appliqué. Il prouve que dans la vie on peut être nonchalant et appliqué.

Depuis la dislocation du groupe Pavement, Malkmus a suivi sa voie et c’est maintenant entouré des Jicks qu’il continue cette nonchalance appliquée. Une tendance systématique à ne jamais réussir un album, à toucher le génie puis le casser. Malkmus est du genre à relacher le poisson dans l’eau.
JD Beauvallet écrivait à juste titre dans les inrocks au sujet du dernier album de SM : “Malkmus, avec son je-m’en-foutisme parfois régressif, voire franchement anal [...], reste un génie terriblement frustrant, surtout quand il fait dans sa guitare et se roule dedans
On est trés loin de cette esthétique du résultat et de l’efficacité pratiqué dans beaucoup de groupes actuels.

J’aime cette vidéo, issue d’une session live radio, datée de 2005, dans laquelle Malkmus interprète ce qui sera la playlist de son troisième album post-Pavement, “Face the Truth”. Depuis, Malkmus en a sorti un quatrième , toujours avec les Jicks, toujours aussi bon à mon avis.

SI vous ne connaissez pas Malkmus, j’aurais du mal à vous indiquer la meilleure porte d’entrée pour le découvrir. C’est peut être cette video. Il lâche le temps d’une session sa Fender Stratocaster pour une acoustique, accordage CGDGAE, quand on connait le morceau original, au chorus très psyché, on s’attend déjà à ce qu’il se casse la gueule.

Malkmus se plante quelquefois, ses doigts ne sont pas toujours là à l’heure, mais se plaindre équivaudrait à le sortir de sa nonchalance appliquée, et ce serait dommage car c’est un des spectacles que j’aime le plus voir, Malkmus appliqué.

J’ai vu jouer SM à Paris au Café de La Danse en Septembre ou en Octobre 2005, un concert ramassé, scolaire et efficace.
me and malk

J’en garde cette photo souvenir vec moi à gauche, au milieu l’ami seb (qui ressemblait beaucoup à malkmus il y a quelques années), et le Steve, levant la bière de l’amitié.
Voilà lecteur, si on prend un café ensemble un jour, tu sauras déjà que j’aime Malkmus.

“Pork and Beans” : Youtube All Stars

Saturday, May 24th, 2008

Je préfère parler de “Pork and Beans” de Weezer que de “Stress” de Justice. Les deux ont pour point commun de traiter dans leur clip d’un domaine qu’ils ne doivent surement connaitre que de loin , mais “Pork and Beans” au delà de sa légèreté évidente laissera dans quelques années un gout de “time capsule”, une photographie nostalgique de ce qui fut l’éphémère des années Youtube.

Ce clip trés malin, réalisé par Mathew Cullen (prod Motion Theory), nous permet un voyage autour des videos cultes de l’histoire de youtube avec les vrais protagonistes (si, si), faisant preuve d’une sacrée dose d’autodérision (ou d’exhbitionnisme endurci) pour se mettre en scène avec autant d’humour.

Cela m’a pris deux bonnes heures, beaucoup de browsing, mais voici la liste des videos mises en vedette dans le clip. J’ai particulièrement tenu à trouver le nom de ces stars éphémères et de ne pas réduire le sourcing aux titres des vidéos.
A ce jour, cette liste est une des plus complètes que vous pourrez trouver. Je n’ai pas pu identifier que trois inserts que je mentionnerai à la fin.
(more…)

Potage 1 : Neurones, Galaxies, Sectes et Rock’n’Roll

Wednesday, May 7th, 2008

Dans les posts humblement nommés potages, je m’amuserai à mettre en parallèle diverses anecdotes, histoires, productions, aux premiers abords éloignées, mais qui une fois bien dosées, laisseront au lecteur, je l’espère, une poétique sensation de rassasiement. Pour connaitre la différence entre satiété et rassasiement, allez voir le blog de Ledretch

Le poète Pierre Reverdy a écrit que la puissance poétique et émotive d’une image est déployée lorsqu’elle rapproche deux réalités qui l’une à l’autre entretiennent un rapport lointain et juste.

Quoi de plus lointain qu’un neurone et qu’une galaxie ? Pourtant, à en voir cette image qui depuis quelque temps circule sur les forums, tumblr et soup.io du monde entier, le rapprochement est juste.


Visual Complexity
, site dédié aux imageries complexes, nous permet de retrouver l’origine des deux photos.
(more…)

Technorati Tags: , ,