Un plaidoyer pour le dislike

Un plaidoyer pour le dislike

Pour Dieu sait quelle raison, une publicité diffusée pendant Noël vantant les mérites d’un pack Canalsatellite m’est sortie des yeux à un point rarement atteint auparavant.
Etait-ce dû à la voix de l’interprète, à la musique, aux passages en boucle à la radio, honnêtement je ne pourrais pas vous le dire. Mais l’écoute seule de cette chanson, avec ou sans l’image, provoque en moi une vague de stress me portant au bord de l’évanouissement.

(more…)

Tweest, les journalistes et le LOL

Cette fois-ci l’heure est grave pour le rire français. Un nouveau service lancé par Le Post cette semaine, intitulé Tweest, permet à l’internaute lambda, qu’il soit familier ou non à twitter, de lire les fils de journalistes et de politiciens. En deux tranchées bien séparées, un peu comme les Vampires et les Lycans, ou les Newman et les Chancelor – pas vraiment copains mais fricotant de temps à autres. L’outil, s’il est plutôt sympa, met néanmoins le doigt sur le grand flou métaphysique et identitaire dont jouissaient les journalistes jusqu’à maintenant sur twitter (oui, on peut mettre un doigt sur un flou).
(more…)

Le Blogueur et son orchestre.

Le Blogueur et son orchestre.

ban-orchestre

OK, ça va, j’ai lâché un temps le blog, je vais le reprendre. Quand on ne poste pas, cela ne veut pas dire qu’on ne fait rien, on fait plein de choses en fait. Mais la forme d’un blog est telle que le dispositif devient très rapidement désert et déprimant, même si l’absence n’a duré que quelques jours ou quelques semaines. C’est vraiment paniquant.

Comme les voitures à Moscou l’hiver, garées le long des zones résidentielles – si vous avez le malheur de ne pas la sortir de la journée, elle se retrouve sous un mètre de neige grise, et donne l’impression d’avoir été abandonnée depuis des années.

Avant la reprise, je vais me permettre d’écrire un petit instant sur ce rendez-vous si particulier que représente un post, entre moi et quelques lecteurs. Et le nombre incalculable d’interrogations que je me fais à ce sujet.
(more…)

Un endroit pour aimer et être aimé.

Un endroit pour aimer et être aimé.

banner

Je suis arrivé sur Stars-Portraits.com avec une hache, et en suis reparti avec une fleur.
Ce site communautaire de dessins amateurs se distingue d’abord par la diversité des travaux proposés par ses membres, de l’ultra-médiocre à, parfois, de l’excellent.
Mais il recèle surtout, à travers la base de fans qui s’y exprime, et la réciprocité des compliments entre dessinateurs, un concentré d’amour qui m’a laissé rêveur. (dessin banniere steev-o cc-by-nc-sa)

(more…)

Les Joies de la Patterne.

Les Joies de la Patterne.

La Patterne, c’est la représentation mentale que je me fais de ma Friendlist.

Lorsque je modifie mon statut sur Facebook, ou émets un message général, je cible inconsciemment mon message à ce Grand Tout que représente ma Friendlist.
Durant les 30 secondes pendant lesquelles je rédige mon statut, je n’ai bien sûr pas le temps de passer au filtre de chacun de mes amis la pertinence de mon message. Pour éviter cette étape laborieuse, je confronte mentalement mon message à la réaction de la Patterne.
(more…)